AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Recensement terminé : suppressions effectuées !

Partagez | 
 

 Une après-midi tranquille !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sabrina Mac Mahon

avatar

immortels ; empoisonnés par un simple liquide.
immortels ; empoisonnés par un simple liquide.
Féminin Age : 24
Messages : 95
Entry date : 31/01/2012
Random words : Lundi matin, l'Empereur, sa femme et le petit prince sont venus chez moi, pour me serrer la pince...

Quels secrets caches-tu ?
Pseudo HRPG: XIII
Classe | Emploi:

MessageSujet: Une après-midi tranquille !   Mer 15 Aoû - 17:24

Une petite brise vint déloger de sa place une mèche de cheveux qui atterrit ainsi devant mes yeux. D'un geste, je remis distraitement la mèche derrière mon oreille droite. Levant la tête nonchalamment, je regardai le paysage alentour. J'étais assise dans l'herbe du parc de la cour de récréation, les jambes complètement allongées, aux pieds d'un arbre qui m'offrait une ombre appréciable, ainsi qu'un cadre bien agréable et reposant. Sur ma droite, se trouvait mon sac Zadig & Voltaire, également dans l'herbe, avec mes lunettes de Soleil Pradra posés dessus. Il faisait beau en cette milieu d'après-midi, assez chaud pour que je puisse me vêtir simplement d'une petite robe blanche, mais pas trop chaud non plus, la chaleur n'avait rien d'écrasante et heureusement ! Je laissai voguer mon regard sur l'horizon un petit instant, d'autres comme moi lézardaient, que ce soit au Soleil qu'à l'abri de quelques feuillages. Je lâchai néanmoins un soupir. Pourquoi ? Parce qu'en ce milieu du mois d'aout, les vacances touchaient à leur fin. Bientôt, il faudra reprendre le rythme des cours, dans la joie, la bonne humeur et le sourire ! Enfin, autant que faire se pourra... Les vacances ne sont appréciées que lorsque l'on travaille !

Mon petit coup d'œil fugace terminé, je me concentrai de nouveau bien vite sur un des petits plaisirs de l'Été et que je tenais justement dans ma main gauche... une glace ! Un cône avec une boule à la fraise parsemé de copeaux de chocolat. Si l'on était dans un dessin animé, pour sûr que mes yeux afficheraient un cœur au lieu et place de mes pupilles au vu de cette gourmandise ! J'en pris une petite bouchée. Elle était vraiment extra et le petit froncement de nez, dû au fait que le froid me fit brièvement et légèrement mal aux dents, se dissipa bien vite. Et puis, ce parfum valait bien un petit sacrifice ! Moi, gourmande ? Si peu voyons, si peu...

Par cette belle journée et comme je n'avais pas la foi de prendre la car pour aller à la plage, j'avais jugé bon, un peu plus tôt, d'aller bouquiner dehors et ainsi profiter des quelques beaux jours qui restaient avant la reprise. Ma tenue était à l'image de mes projets, à savoir sobre et sans artifice particulier. Inutile de faire dans la sophistication, quand vous voulez simplement vous reposer sous un arbre et passer votre temps à lire un bon livre. Ainsi, mon maquillage était pratiquement inexistant, pour ne pas dire qu'il l'était complètement en fait. J'avais juste une petite french sur mes ongles courts. Je m'étais mis un peu du fameux Flower par Kenzo, marque que j'affectionnais soit disant passant. Autour de mon cou trônait un collier en argent de chez Zadig & Voltaire avec un pendentif en forme d'aile. À mes oreilles, j'avais de simples clous, en argent également, qui formaient une petite sphère discrète et de toute façon caché par mes cheveux qui retombaient en cascade sur mes épaules et dans mon dos. Comme dit un peu plus, je portai une robe blanche et légère dont le haut, qui offrait un beau décolleté ainsi que des épaules et un dos nus ou presque, était fait au crochet. Aux pieds, j'avais des spartiates plates en cuir marron. De mauvaises langues diraient que je ne pouvais guère tricher sur ma taille avec de telles chaussures, mais dans une vue d'ensemble et avec le cadre que mettait à ma disposition le parc, je devais avoir l'air d'une de ces Déesses ou de ces nymphes d'un autre temps.

Tenue qui s'accordait d'ailleurs parfaitement bien au livre qui était blotti entre mes cuisses, sur ma robe. J'avais en effet décidé de lire, ou plutôt de relire, L'Odyssée d'Homère. Chef-d'œuvre de la littérature antique grecque. J'aimais beaucoup cette œuvre, non seulement parce que l'histoire épique en elle-même était plaisante, tout comme le style agréable à lire et dont je raffolais des épithètes homériques, mais aussi parce qu'elle brossait un parfait portrait de la société grecque de l'époque. Notamment d'un point de vue du religieux et j'avoue que j'aimais l'image de ces Dieux, finalement si proche du caractère des humains. Ils pouvaient être aussi ardent et aimant que jaloux et possessif, n'hésitant pas à user de chantage et ce même entre eux pour satisfaire leurs désirs. Ainsi le Soleil, furieux qu'Ulysse et ses compagnons aient mangés ses vaches, menaçait de descendre « chez Hadès » et de briller « pour les morts » si Zeus ne le vengeait pas. Amoureuse de son Ulysse, Calypso était effondrée quand Hermès vint lui dire de le libérer et déclara que les Dieux sont « plus jaloux que les mortels ». En somme, ils avaient des caractères bien terre-à-terre pour des gens d'En Haut !

Après avoir pris une nouvelle bouchée de glace, je me plongeai de nouveau dans la lecture, le livre toujours calé sur mes cuisses, tournant les pages de la main droite. J'en étais au chant VIII, quand l'aède chante les Amours d'Arès et Aphrodite. « Viens au lit, bien-aimée ! Livrons-nous aux joies de l'amour ! » lançait le Dieu de la guerre. Voilà qui avait au moins le mérite d'être clair !



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Emeric Sellers

avatar

immortels ; empoisonnés par un simple liquide.
immortels ; empoisonnés par un simple liquide.
Masculin Messages : 12
Entry date : 06/02/2012

MessageSujet: Re: Une après-midi tranquille !   Ven 12 Oct - 8:56

La brise agitant les feuilles de l'arbre était bien le seul bruit extérieur qui arrivait à atteindre Emeric alors que ,vissés sur ses oreilles, les écouteurs de son Ipod lui faisait profiter de musique classique qui n'avait rien d'entrainant.

Emeric avait toujours aimer écouter des musiques qui ne correspondaient pas au contexte, voir même qui dénotaient complètement. Donc, selon sa logique, aujourd'hui était parfait pour écouter des notes respirant le lugubre et la mélancolie à souhait. L'avantage de la méthode est qu'ainsi il pouvait tout de même écouter certains morceaux d'une tristesse profonde autre qu'une nuit noire, sans lune, alors qu'il faisait un temps à faire de la glace au citrouille dehors, après une sale journée ... bref le genre de choses que les gens font : écouter de la musique triste quand c'est déjà pas la joie. Lui, dans ce cas là, se passait une musique pleine d'énergie et d'une grande légèreté.
Inutile de s'auto-aider à ressasser.

S'étant mis en hauteur dans un arbre de la cour de récréation, il ne voyait rien à ce qui se passait en dessous mais il avait une vue superbe sur la fin du parc de l'école et sur le ciel où semblait paitre tranquillement quelques nuages moutonneux.

Profitant de cet instant de calme par cette chaude après-midi d'été qui appelait qu'au farniente, il avait prévu de profiter de se détendre jusqu'à ce que le ciel commence à prendre quelques couleurs plus chatoyantes.
Après un magnifique solo de piano tourmenté, alors que quelques violons allaient reprendre la mélodie, un bruit sifflant et rapide vint, dans cet intermède musicale, lui rappelait le monde extérieur. Il eut juste le temps de voir foncer sur lui une balle de base-ball et sans s'en apercevoir il balança de côté et perdit l'équilibre.

Tombé au sol n'était pas bien grave, il ne s'abimerait pas pour ça mais c'est plutôt ce qu'il y avait entre le sol et lui qui risquait de souffrir. De toute évidence, quelqu'un était assis au pied de l'arbre et semblait profiter de la journée sans sentir venir la catastrophe qui se préparait.
Cherchant rapidement à se rattraper à une branche afin d 'éviter une collision, Emeric rata la première mais arriva enfin à se retenir à une seconde qui commençait à se rapprocher du sol.
Dans un mouvement de balancier incontrôlable suite à son accrochement à la branche, il évita de peu la tête de l'oisif au sol mais shoota dans quelque chose que la personne tenait en main.
Il se lâcha enfin de l'arbre et atterrit auprès d'une jeune fille qui une fois qu'il eut l'occasion de la regarder, il reconnut Sabrina.

Il s'épousseta comme si la situation était parfaitement normale et sortit avec flegme :
"Beau temps pour la saison, n'est ce pas ?" avec sa pointe d'ironie habituel.

Sentant de la fraicheur sur son pied, il réalisa en voyant un peu plus loin deux taches de couleurs au sol, que l'objet qu'il avait du percuté était un cône de glace.
Revenir en haut Aller en bas
 

Une après-midi tranquille !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Après-midi tranquille.
» Un bel après-midi de printemps [a archiver]
» Après-midi entre filles [PV Lizzy]
» Une après-midi tranquille ? [PV Yuko] [Hentaï] [terminé]
» Un après midi tranquille ? [Pv Uryû]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: 
L'académie
 :: Aux Alentours :: Cour de récréation
-