AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Recensement terminé : suppressions effectuées !

Partagez | 
 

 L'Histoire - Version courte

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Director

avatar

Director;le maître suprême de l'Académie.
Director;le maître suprême de l'Académie.
Masculin Age : 31
Messages : 74
Entry date : 16/11/2011
Random words : I'm your Master.

Quels secrets caches-tu ?
Pseudo HRPG:
Classe | Emploi:

MessageSujet: L'Histoire - Version courte   Mer 1 Aoû - 14:51

Vous avez la flemme de lire l'histoire en entier parce que vous estimez n'avoir pas que ça à faire, bande de feignants chroniques ? Eh bien soyez rassurés, voici un petit résumé explicatif de la situation au manoir. Néanmoins, il est tout de même fortement conseillé de vous nourrir et de vous inspirer de l'histoire, la Vraie, pour bien commencer votre arrivée à l'Académie !

« L'histoire commence donc en Irlande, en l'an de grâce 1379. Elle concerne deux riches familles du comté de Kildare, dans le petit village de Castledermot. Les deux héroïnes se nomment Aillil Lawson, et sa cousine Findabair McLangard. Toutes deux sont amoureuses et fiancés aux Lords McKenna, Aedan et Allistair, étranges personnages mystérieux, très riches, mais dont tout le monde se méfie dans la région. Ces beaux ténébreux sont en réalité deux maîtres vampires très puissants, fait qui n'a absolument pas échappé aux deux demoiselles, et qui les attire encore plus vers eux. Elles aspirent secrètement à devenir l'une des leurs, afin de pouvoir vivre éternellement entre les bras tendres et protecteurs de leurs amants. Cependant ces messieurs ne l'entendent pas de cette oreille-là. Ils préfèrent nettement garder leurs deux jeunes fiancées ainsi, fragiles et vulnérables, jugeant qu'elles ne méritent pas de devenir des monstres assoiffés de sang...

Pour remédier à ce petit soucis, et contre l'avis de sa cousine, Findabair décide de se payer les services d'un sorcier très connu dans la région, qui lui promet la vie éternelle aux côtés de son bel Allistair. Embarquant Aillil avec elle sans la mettre dans la confidence, elle va rejoindre le sorcier pour qu'il leur délivre la potion qui leur accordera la jeunesse éternelle. Lorsqu'elle l'apprend, Aillil conjure sa jeune cousine de ne pas boire ce poison. Mais la petite, trop entêtée, se jette dans le piège habilement ouvert par l'Immortel Ser Galvinus, au grand dam de sa belle cousine. A son tour, le fourbe Immortel fait ingurgiter de force à la jeune femme méfiante la potion d'éternité...

Les deux jeunes ladies sont retrouvées par leurs deux amants, perdues et transies de froid dans la forêt malmenée par le rigoureux hiver irlandais. Il est trop tard, elles sont devenues Immortelles, elles aussi, malédiction qu'Aillil ne pardonnera jamais à sa cousine qu'elle se mettra à haïr dès leur rétablissement respectif.

Inquiètes par la maladie qui tourmente leur filles une fois par mois, les deux familles sont persuadées que les deux jeunes femmes sont frappées d'une malédiction qui s'emparera de tout le comté ! Les villageois ne tardent pas à s'échauffer, accablés par plusieurs étranges coups du sort qui s'acharnent au fil des mois : famine, catastrophe météorologique, maladie incurable des bestiaux, épidémies...

Ils ne tardent pas à vouloir éradiquer ce qu'ils pensent être la source de tous leurs malheurs : les deux Lords McKenna. Cependant ces derniers ont disparu aussi simplement qu'ils étaient arrivés, sans laisser aucune trace. Alors le choix se porte sur les deux pauvres jeunes femmes...
En secret, les deux patriarches des familles Lawson et McLangard emmènent les demoiselles dans le comté voisin pour les garder enfermées entre les murs du manoir d'Enniskerry. Elles se retrouvent emmurées vivantes sans même leur consentement. La famille Duckett, comptant les fidèles serviteurs des deux familles, s’attèlent à veiller sur leur repos éternel, afin que jamais personne ne vienne les retrouver !

Les années passent, les siècles également, et cette histoire de malédiction sombre dans l'oubli le plus total. Le manoir passe de mains en mains, sans que personne ne soupçonne la présence fantomatique des deux Immortelles cachées dans les murs de la bâtisse. Le secret est perdu, jusqu'à ce qu'un jeune homme décide de rénover l'endroit pour en faire une académie. Dans les archives, il trouve le journal du vieux Decklan Duckett et se prend à vouloir partir à la chasse aux Immortelles, ne croyant pas du tout à une quelconque malédiction. Mais il n'est pas le seul sur le coup...

En effet, les deux maîtres vampires, Allistair et Aedan, ayant eu vent de ce journal par l'indiscrétion du Directeur, reviennent à leur tour pour tenter de retrouver leurs anciennes amantes. Le jeune directeur se voit alors contraint de composer avec les deux mystérieux hommes. Il sait qu'ils sont des vampires... Ils le fascinent. Peut-être même un peu trop ~.

Pour faire avancer les recherches, il fait de la Prohibition Night Academy un lieu de mixage racial et culturel, où vampires et humains vivent ensemble en paix (toute relative). Bien que la plupart des vampires arrivent ici pour chercher les deux Immortelles oubliées, d'autres viennent ici par curiosité ou par désespoir, n'ayant nul part d'autre où aller... Les Immortels sont également accueillis dans l'académie, bien que le Directeur ignore encore leur existence, les prenant pour de simples humains. Quant à ces derniers, fragiles et crédules... Eh bien ils sont là parce qu'ils vivent dans l'ignorance. L'école est une école comme les autres à leurs yeux, bien qu'il y circule d'étranges rumeurs...»



Voilà, en gros, l'histoire qui hante ce lieu plein de mystères. Maintenant entrez, poussez la porte de l'Académie si vous l'osez...

© Histoire : Rinda Delaney.

Revenir en haut Aller en bas
 

L'Histoire - Version courte

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Récit des rêveries d'une courte vie. Histoire de Gabriel Denroth, ou Eto Hachiro.
» Journée internationale ( Très court et histoire vraie)
» Je jure de parler sans haine et sans crainte, de dire toute la vérité, rien que la vérité. - Version courte
» Histoire Courte [ U-C ]
» humm... heu... Petite histoire courte! (ouais on vas dire ça)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: 
Paperasse du Directeur
 :: Les Origines
-